Le fils de Ben Laden a raconté comment il lui a appris à tirer et a testé des armes chimiques

Le fils d’Oussama ben Laden a raconté comment il lui a appris à tirer et a testé des armes chimiques sur ses animaux domestiques.

Omar ben Laden, fils du tristement célèbre Oussama ben Laden, a donné une interview franche sur son père et son enfance en Afghanistan. Le Sun écrit à ce sujet.

Omar ben Laden, 41 ans, était, selon ses propres termes, « le fils élu d’Oussama ben Laden », son héritier.

Il a accompagné son père dans son exil au Soudan de 1991 à 1996, puis en Afghanistan. Omar s’entraîne dans les camps d’Al-Qaïda dès l’âge de 14 ans. Cependant, il a quitté Al-Qaïda en 2000 parce qu’il ne voulait pas être associé au meurtre de civils. Son père n’y voyait pas d’inconvénient, a-t-il dit. Cinq mois plus tard, des avions de ligne détournés par des terroristes ont percuté les tours jumelles de New York, tuant environ trois mille personnes.

Se souvenant de sa dernière conversation avec son père, Omar raconte qu’ils se sont dit un adieu froid, car Oussama était malheureux de son départ. Ils ne se sont plus revus. Omar a appris l’élimination de Ben Laden par les informations. Le 2 mai 2011, il était au Qatar.

Omar avoue qu’il aimerait enterrer sa famille, mais cela s’est avéré impossible. Rappelons que le corps d’Oussama ben Laden, selon la version officielle, a été enterré en mer depuis le porte-avions Carl Vinson dans les 24 heures suivant sa mort.

Il espérait se sentir mieux après la mort d’Oussama, mais Omar admet que les connaissances le condamnent toujours.

Son enfance n’a pas été sans nuages, malgré le « choix ». Omar a déclaré que son père pouvait le battre même pour « un trop grand sourire ».

Dans une nouvelle interview, le fils d’Oussama a admis qu’on lui a appris à tirer au fusil d’assaut AK-47 dès son enfance, et que son père a testé de nouveaux types d’armes chimiques sur ses chiens bien-aimés.

« Je l’ai vu de mes propres yeux, ils ont testé des armes chimiques sur mes chiens. Maintenant, j’essaie d’oublier toutes ces mauvaises choses. C’est difficile », dit Omar, qui se considère comme une autre victime de son père.

Il a dû suivre une thérapie pour surmonter sa dépression et s’est mis à peindre. Ses œuvres se vendent à 8 500 livres sterling l’unité.

Les sujets les plus populaires sont les montagnes de l’Afghanistan, où il a passé son enfance.

« J’ai vécu en Afghanistan pendant cinq ans, où j’ai appris à tirer à la mitrailleuse et à conduire un char. Mon père ne m’a jamais demandé de rejoindre Al-Qaïda, mais il m’a dit que j’étais le fils choisi pour poursuivre son œuvre. Il était déçu quand je lui ai dit que je n’étais pas fait pour une telle vie », se souvient Omar.

Lorsqu’on lui demande pourquoi Oussama ben Laden l’a choisi, il répond : « Je ne sais pas, peut-être parce que j’étais plus intelligent que les autres. C’est pour cela que je suis en vie aujourd’hui ».

Rappelons qu’Omar, le quatrième fils d’Oussama ben Laden, est né en Arabie saoudite de sa première femme, Najwa. Au total, selon les rumeurs, Ben Laden a été marié trois fois. On ignore combien d’enfants il a eu au total. Selon diverses sources : environ 20 à 26. La plupart d’entre eux, toujours selon les rumeurs, vivent en Iran sous la protection des autorités.

Omar vit avec Zaina, 67 ans, architecte d’intérieur, en Normandie, en France. Il a rencontré Zaina en 2007 aux pyramides de Gizeh en Égypte. Zaina est originaire de Grande-Bretagne, mais lorsque Omar et sa femme sont arrivés en ferry à Portsmouth depuis deux ans, l’entrée lui a été refusée.

« Lorsque j’ai posé le pied sur le sol anglais, nous avons immédiatement été emmenés dans la salle d’interrogatoire pendant de nombreuses heures. Ils ont été très gentils et très respectueux ». Omar a maintenant demandé un visa britannique.

Lorsqu’on lui demande si son nom de famille tristement célèbre l’aide à vendre ses œuvres, Omar répond positivement. Quand on lui demande s’il aime toujours son père, il répond : « La famille restera toujours une famille, quoi qu’il arrive ».

Rappelons qu’un autre fils de Ben Laden, Hamza, a été éliminé en 2019. Le demi-frère d’Oussama, Ibrahim, a dû vendre sa luxueuse propriété de Bel Air, dans laquelle il n’a pas pu retourner après les attentats du 11 septembre 2001.

Read all articles by Insight News Media on Google News, subscribe and follow.
Retour en haut